Frédéric Beigbeder au Bataclan :
le sens de la fête retrouvé !

24 juin 2021

Crédit photo : Nicolas BLSCAK

Premières réussies pour Frédéric Beigbeder et son “DJ Set Littéraire” qui a donné des airs de club au Bataclan ! Accompagné de DJ Pone et mis en scène par Jérémie Lippmann, l’écrivain et critique, a présenté son premier seul en scène, comme un bilan de vie, une balade à travers ses écrits, et en musique au fil des quarante dernières années… Nouvelles représentations les 23 et 24 septembre prochain dans une configuration inédite “Cabaret” ! 

Dès le début du spectacle, le ton est donné : DJ Pone, derrière ses platines installées dans la coursive à droite de la scène, mixe des voix d’écrivains sur des musiques électroniques : Guitry, Sagan, Cocteau, Camus, Duras… Des extraits d’interviews comme une ode à la liberté, aux plaisirs et à la fête résonnent avant que les guitares de Black Sabbath n’électrisent la salle. “Lire des livre, et écouter des disques“, telle était la promesse de ce show, et l’on est d’entrée de jeu immergé dans le monde littéraire et mélomane de Frédéric Beigbeder…

     Crédit : Nicolas BLSCAK

La fête est finie. Dans “le même fauteuil depuis mars 2020“, Beigbeder, en pantoufle, pijama, robe de chambre et lunettes de soleil sur le nez, se présente à nous comme dans une gueule de bois qui dure depuis trop longtemps…

« A force de demander à nos gouvernements de nous protéger contre toute menace, nous renonçons à l’existence. (…) Comme le chante Etienne Daho : “je vais encore sortir ce soir, oui mais je le regretterai peut-être…“. Vivre, c’est sortir ce soir, et ensuite, peut-être, le regretter. »

Beigbeder, révolté. Révolté contre les seize derniers mois d’immobilisation forcée, d’infantilisation et de privation de nos libertés. Un sentiment qui éveille en lui la mélancolie, de la vie d’avant, des nuits parisiennes perdues…

Beigbeder, nostalgique. Très vite, il se réfugie dans les souvenirs : figure du Paris noctambule, habitué des soirées des Bains Douche et du Baron, Beigbeder nous délecte de ses anecdotes sur les dessous de ces nuits… Dans l’audience, les rires et les exclamations montrent quelques-uns se reconnaissent dans ces récits loufoques…

Qu’on ait connu cette époque ou non, ces nuits parisiennes des années 80 et 90 sont toujours fantasmées, et DJ Pone en profite pour prendre les rênes et tous nous (re)plonger dans l’ambiance mythique du “sous sols des Bains” : dès les première notes de l’iconique Fade to Grey de Visage, le Bataclan plonge dans une ambiance 80’s groovy et électrique ! S’en suivent Orchestral Manoeuvre in the DarkEurythmics, Depeche Mode… un florilège sous forme de mashup irrésistible des meilleurs sons de l’époque !

Crédit : Nicolas BLSCAK

« Des mecs qui trainaient dans le caniveau à 8 du mat’ sont devenus des ayatollahs des plantes légumineuses. Le mec le plus sain que je connaisse, c’est mon ancien dealer ! Il est devenu prof de yoga. »

Cynique, oui. Comme le personnage d’Octave Parango, l’insolent publicitaire de son livre 99 Francs, dont il reprend des extraits sur scène, sur une musique électro cadencée par DJ Pone, et des projections et jeux de lumières tout aussi frénétiques : « Votre désir ne vous appartient plus, je vous impose le mien ».

     Crédit : Nicolas BLSCAK

Dépassé par le monde qui l’entoure, s’amusant du désenchantement de ses anciens copains menant à présent une vie plan-plan et rangée… Mais lui aussi a vieilli, s’est assagi et fréquente aujourd’hui bien plus les salles de sport que les sous-sols obscurs. Car il est aussi question d’amour, de paternité, et de vieillesse, dans ce DJ Set Littéraire…

« Je ne suis pas déçu, je suis déchu. Chaque soir je compte dans mon bain mes cheveux perdus qui flottent sur l’eau. S’il y en a plus de dix, je prends un quart de Lexomil. »

Television Rules the Nation de Daft Punk annonce le mini DJ Set final de DJ Pone, qui a pris place sur le devant de la scène : Pendant dix petites minutes, le Bataclan reprend ses airs de club d’antan : Michael Jackson, The Rolling Stones, Lenny Kravitz, Stevie Wonder,… Une “conclusion joyeuse et libératoire” (Sylvain Merle). Il n’y a pas de doute, Frédéric Beigbeder et DJ Pone ont le sens de la fête !

 

On remet ça le 23 et le 24 septembre 2021 !
Et pour l’occasion, le Bataclan revêtira sa configuration “Cabaret” ! 

RÉSERVEZ VOS PLACES !

 

Nous utilisons différents types de cookies dont des cookies tiers sur notre site internet afin d’améliorer votre expérience utilisateur, de mesurer l’audience, vous proposer des fonctions de partage sur les réseaux sociaux, permettre le visionnage et le partage de vidéos en ligne et proposer des informations sur les lieux de vie situés dans le quartier du Bataclan.

En cliquant sur « Accepter », vous acceptez notre charte de confidentialité et le dépôt des cookies pour les finalités précitées.

Si vous souhaitez paramétrer l'utilisation des cookies et/ou en savoir plus sur les différents types de cookies que nous utilisons, veuillez cliquer sur « En savoir plus et personnaliser ».
Personnaliser
Refuser
Accepter
Nous utilisons différents types de cookies tiers sur notre site internet afin de mesurer l’audience, vous proposer des fonctions de partage sur les réseaux sociaux et permettre le visionnage et le partage de vidéos.

En cliquant sur « Accepter », vous acceptez notre charte de confidentialité et le dépôt des cookies tiers pour les finalités précitées. Si vous souhaitez paramétrer l'utilisation des cookies tiers et/ou en savoir plus sur les différents types de cookies tiers que nous utilisons, veuillez cliquer sur « Personnaliser ».
Accepter