Des questions ?

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchez ? 

Depuis toujours libre d'être libre

Depuis toujourslibred'êtrelibre
Intro

À toutes les étapes de son histoire, la salle a su puiser dans l’inspiration de son époque pour sans cesse se renouveler, se réinventer.​​

Un peu d’histoire

1865 - Genèse​ :
Des terrains vagues et des potagers pour voisins. Édifié en dix mois – le Grand Café Chinois - Théâtre Ba-ta-clan (en hommage à une opérette en un acte d'Offenbach, Ba-ta-clan), est temple des plaisirs populaires. On y joue des parties de billard et on y danse le quadrille et la polka. 

1969 - Highway to rock​ :
Alors que Bataclan est un cinéma de quartier, Assaad organise la venue du groupe de rock progressif anglais Soft Machine. Une première qui en fait une salle de concert naturelle : on y verra la reformation du Velvet Underground, les premiers concerts français des Ramones, des Talking Heads, d’Iron Maiden et d’autres.​

1982 - Les aprèms hip hop​ :
Le dimanche, à partir de 14 h, la salle devient le rendez-vous des banlieues à Paris. On y danse sur du funk, du zouk, de l’afro-beat et les premiers disques de rap. C’est DJ Chabin qui convertit le « Bata » au hip-hop.​

2004 - Time to techno​ :
Le bâtiment est repeint dans ses tons vifs d’origine. Les soirées technos deviennent récurrentes. Le Bataclan devient un haut lieu de la nuit Parisienne. ​

2016 - Sting rouvre la salle​ :
Un an, moins un jour après les événements dramatiques du 13 novembre, le chanteur Sting redémarre les concerts. La salle reprend son activité avec de la techno, du rock, de la folk, de la danse, de la comédie, des soirées queer etc… Le Bataclan reprend son statut de salle populaire.​

2022 - Retour aux premières amours ​:
Passé par plusieurs identités, le Bataclan intègre les salles du groupe Paris Entertainment Company et se concentre sur l'activité de concert. Changement d'identité visuelle et réajustement de la programmation… Une nouvelle ère téméraire et décomplexée. On accueillera les rap star comme les rock stars, tant que l’attitude suit.  ​

Bataclan, quelques dates

1969

Du rock au Bataclan, ça ne s'était encore jamais fait. Assaad Debs choisi pour cette grande ­première le groupe Soft Machine qui fait alors les premières parties de Jimi Hendrix. Ce concert historique ramène au Bataclan une horde de jeunes mélomanes aux chevelures rebelles, vêtus de parkas vert kaki, bouleversant ainsi son histoire. Depuis 1926, le Bataclan était un cinéma. Grâce à cette soirée électrisante, la salle a retrouvé son essence première de lieu de spectacle et son statut culte de quartier général du rock.​

1972

Le 29 janvier 1972, le Bataclan est témoin d’un moment historique : Lou Reed, John Cale et Nico, membres emblématiques du Velvet Underground, se retrouvent sur scène pour la première fois depuis la séparation du groupe en 1970. Le trio interprète 14 morceaux, incluant des titres phares de l’"album à la banane”. Le public a également la chance de découvrir “Berlin“, une nouvelle composition de Lou Reed. L’émission de télévision “Pop 2” capture ce moment mythique, qui donnera naissance en 2004 à l’album live “Bataclan ’72”.​

1977

Le 2 mai 1977, ceux que l’on considère comme le premier groupe de punk au monde les Ramones choisissent le Bataclan pour leur premier concert français. En guise de première partie, un autre groupe prêt à exploser : les Talking Heads.  Un double concert incroyable. Philippe Manoeuvre raconte le concert ainsi : « Bougons et fermés comme des huîtres, les Ramones pulvérisent leurs deux premiers albums à une vitesse infernale. »

1979

En 1979, à l'âge de 20 ans, The Cure choisis le Bataclan pour leur première scène.​ Le magazine Télérama raconte notamment : ”Un set (…), limpide et sec, plein de frictions sonores et promettant déjà le sublime et brumeux Seventeen Seconds." ​Pour fêter les 20 ans du groupe, The Cure est de retour au Bataclan après un Accor Arena complet trois semaines avant. Petit concert surprise dans la salle parisienne de ses premiers pas. ​



1980

Le 21 Février 1980 marque la première date de Motörhead au Bataclan. ​Lemmy Kilmister et sa bande ont marqué les esprits pour lors de leurs passage en jouant leur musique rapide et puissante.​ 27 Octobre 1982, Motörhead est de nouveau de passage au Bataclan.​

La légende raconte qu’ils ont joué si intensément que les fresques murales se fissurèrent, entraînant une interdiction temporaire des concerts de metal dans la salle. Philippe  Manoeuvre raconte ce concert : ”J’y suis, j’y perdrai une grosse partie de mon tympan gauche. (…) la foule en Perfecto devient totalement frappadingue, se comportant comme une bande de Huns chez les Vikings.".

1992

Le 6 mai 1994, Prince, électrise la scène du Bataclan pour la première fois. La fête, empreinte d'une ambiance rock unique, s'est poursuivie jusqu'à 5 heures du matin, marquant à jamais l'histoire du Bataclan.​

Le 17 novembre 1999, tard dans la nuit, Prince a fait une apparition remarquée pour la deuxième fois au Bataclan, où il a offert au public présent une version mémorable de "Kiss" jouée à la double basse. ​

Enfin, le 28 octobre 2002, après un concert au Zénith, la star décide de conclure sa soirée en beauté au Bataclan. Prince fait vibrer la salle dès 2 heures du matin pour un after show qui restera gravé dans les mémoires.​

1994

Le 25 octobre 1994, Blur a électrisé le 50 boulevard Voltaire, transformant le Bataclan en une mer de fans qui chantent en chœur. ​Un an plus tard, le 26 octobre 1995, Damon Albarn et son groupe font un retour triomphant sur cette même scène, apportant avec eux une énergie débordante et une insolence qui n'appartient qu'à eux. ​

Malgré leur capacité à remplir des salles bien plus vastes, ils restent fidèles au Bataclan et y retournent le 19 mai 2003, pour le plus grand bonheur de leur public dévoué.

1995

Le 20 avril 1995, les frères Gallagher s'emparent de la scène du Bataclan, après une première partie assurée par un autre groupe de Britpop, The Verve.​ La soirée se déroule dans une ambiance électrique typique des Mancuniens.​ Le 21 mars 2000, Oasis remonte sur la même scène, avec une setlist enrichie de nouveaux tubes comme "Wonderwall" et "Don’t Look Back In Anger", taillés pour les stades. Ils transforment le Bataclan en un lieu vibrant de passion et d'énergie rock.​ Le 10 novembre 2008, Oasis remonte une dernière fois sur la scène mythique du Bataclan. Dès les premières notes, le groupe électrise un public en transe, confirmant qu'ils sont toujours au sommet de leur art, un an avant leur séparation définitive. ​

2003

Le 11 juin 2003, Metallica relève un challenge hors normes en jouant dans trois salles parisiennes en une seule journée​. Après avoir électrisé la Boule Noire, ils débarquent au Bataclan, où un public passionné et endurant les attend. ​Avec leur thrash metal décapant, leurs riffs lourds et implacables, James Hetfield et ses comparses sont au sommet de leur art/ forme. ​L'énergie est à son comble, et ils la transmettront au Trabendo pour clore cette journée marathon.​

2006

11 avril 2006, 22h30. La tension monte dans la fosse surchauffée où le public craint l'annulation du concert des Babyshambles. Les roadies s'affairent à ranger le matériel... et soudain, Peter Doherty fait son apparition.  - 9 et 10 mars 2009. Peter Doherty est de retour. Il interprète les titres de son album solo, guitare acoustique à la main.​ - Les 16 et 17 novembre 2016, Peter Doherty revient solo mais bien entouré : Drew McConnell (Babyshambles) et Graham Coxon (Blur) ainsi que Carl Barât, co-leader des Libertines.​ - ​15 mai 2019. Peter Doherty se produit pour la sixième et dernière fois en date au Bataclan. Costume cravate, chemise blanche et bretelles, il est accompagné de son nouveau groupe The Putas Madres. ​



2013

Faire vibrer les murs du Bataclan à vingt-trois reprises, c'est la prouesse du groupe Fauve. La salle n'a plus de secrets pour eux.​ « Cette salle, on en connaît l’odeur, l’architecture, les loges, les couloirs, la sensation du lino noir du plateau sous nos semelles, les équipes d’accueil, de direction, de sécurité et du bar... Par cœur. Le Bataclan, c’est chez nous », ont-ils déclaré sur leur site. 

2018

Après 200 concerts en deux ans, Idles a fini en beauté le 3 décembre 2018 au Bataclan. ​ Ils ont décidé de graver cette soirée dans un album live, "A Beautiful Thing: Idles Live at le Bataclan," tiré de leur tournée pour l'album "Joy As An Act Of Resistance."​

Le guitariste Mark Bowen raconte le concert ainsi : « Il y avait un sentiment imminent de liberté dans la salle. Cette nuit-là a été une catharsis en bouteille, une rage et une camaraderie." Une heure et demie de pogos, de bières renversées, du groupe qui court dans tous les sens, qui s'époumone... Font la grandeur de ce moment immortalisé sur piste. ​


Un lieu pourdanseravec ferveur,chanteravecpassion,vibreravecexaltation !

La team Bataclan, plus rock que jamais

À propos

Le Bataclan c’est une majorité de femmes aux multiples talents, du bar à la sécu. Le mot d’ordre dans l’équipe ? La diversité, tout type de profils, issu.es de tous horizons, tous.tes animé.es par la même passion et par un esprit résolument rock. ​

  • hélène calmelsDIRECTRICE D’EXPLOITATION
  • CHARLOTTE BAYLEADMINISTRATRICE
  • TESS NOTARIANNICHARGÉE D'ADMINISTRATION
  • SABRINA CLEMENCEAURESPONSABLE BAR
  • CAROLINE TERIIPAIARÉGIE GÉNÉRALE
  • JEAN-HENRI ORTETRÉGIE GÉNÉRALE
  • EMMANUEL ROBERTOCHARGÉ DE MAINTENANCE
  • CYRILRESPONSABLE DE LA BILLETTERIE
  • FLORIAN LISKAChef de projets partenariats
  • ASTRID SOUARDGraphiste
  • CHAYMA MEHENNACHARGÉE DE PROJET MARKETING
  • LAETITIA PERROTCommunity Manager

Ici, le rock n'est pas joué. Il est vécu. Chaque soir.​